Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 18:57

 jeudi 19 mai 2011
Journal Ouest-France du jeudi 19 mai 2011
Edition : - Rubriques :

imagesCA6ZET9E

Les petites chaises des enfants sont désertées le temps pour les élus, partenaires, membres de l'association et salariés, de donner à cette belle initiative l'officiel top départ.

À Cap Malo, inauguration de la 10e micro-crèche départementale - Proposant des modes de garde sur le Val
d'Ille, un réseau de baby-sitting et des animations à destination des parents,l'association Enfance Val d'Ille a inauguré la deuxième micro-crèche de son réseau Graine d'Evi, samedi 14 mai.
« Nous disposons ici de huit places d'accueil en mode régulier et d'une place en mode occasionnel », développe
Karine Delon, présidente de l'association. Utilisée par une quinzaine de familles, la nouvelle micro-crèche est située à l'entrée du Domaine du Cap. « Cela permet aux familles de mieux gérer leur emploi du temps entre travail et vie familiale », note Pierre Huckert, maire.
Pour faire vivre ce nouvel accueil, l'association Graine d'Evi a procédé à quatre embauches. « Quatre auxiliaires petite enfance diplômés et expérimentés », présente Sophie Lucas, directrice. « Comme à la maison » « C'est un projet social qui s'inscrit dans le sillage de notre politique très clairement affichée, se félicite Daniel Cueff, président du Val d'Ille. Les tarifs vont de 1 à 5 €, ce qui correspond à la mixité sociale à laquelle nous tenons. »
Réservé aux résidants du Val d'Ille, l'accueil est assuré de façon régulière ou occasionnelle selon les besoins de la famille. « Un accès prioritaire est donné aux familles connaissant des difficultés d'ordre financier, familial ou social », insiste Sophie Lucas.
De haute qualité environnementale, le bâtiment se chauffe aux granulés de bois. « C'est la première micro-crèche en France à être ainsi chauffée ! », et qui sert des repas bio. « Ici, c'est comme à la maison. »
Porté par le Val d'Ille, ce projet a coûté 280 000 € pour le bâtiment et 40 000 € pour les équipements. Le conseil général participe à hauteur de 92 000 €, la Caisse d'allocations familiales pour 91 800 € et les services de l'État, 59 000 €. En fonctionnement, la Caf participe pour 50 %, le conseil général de 6 à 10 % en fonction
du statut des bénéficiaires, et les familles 10 %.

Partager cet article

Repost0

commentaires